Installation d’un conduit de poêle à bois: on vous dit tout

3 janvier 2020 Installation d'un conduit de poêle à bois: on vous dit tout

Pour savoir tout ce qu’il faut connaître en vue de l’installation conduit poêle à bois, vous aurez besoin de recueillir un certain nombre d’informations. En premier lieu, vous avez d’abord besoin de prendre des renseignements si cette démarche est autorisée, au sein de votre commune. Par la suite, il vous faut l’accord de la copropriété, si vous ne vivez pas dans une maison individuelle. Quand toutes ces étapes seront finies, vous pouvez procéder à la vérification de l’état de votre conduit, afin de savoir si vous devez l’entuber ou vous rabattre complètement sur un système ventouse. En tout cas, quelle que soit l’option que vous aurez adoptée, il est important de confier les travaux au bon soin d’un professionnel. En dernier lieu, avant de pouvoir vous prélassez devant un bon feu de bois, il ne vous reste plus qu’à choisir le combustible idéal : bûche ou bien granulé de bois.

Les informations essentielles pour l’installation conduit poêle à bois

Avant même de prendre la décision de faire l’installation conduit poêle à bois dans votre maison, il serait plus judicieux en effet de se rendre auprès de votre commune pour s’informer sur les législations en vigueur. Dans certaines contrées, la mise en place de ce dispositif de chauffage à bois est effectivement soumise à des règlements stricts lorsqu’elle ne fait pas carrément l’objet d’une interdiction d’usage. Raison pour laquelle, il est impératif que vous preniez d’abord cette précaution avant de pouvoir lancer vos travaux.

Lorsque vous vous approcherez de votre commune pour avoir ces informations utiles, dans l’affirmatif vous serez notamment informés des exigences en vigueur en matière de normes à respecter. Cet aspect concerne alors essentiellement les conduits d’évacuation qui doivent être étanches pour pouvoir contenir le feu ainsi que l’humidité. Ils doivent être fixés de façon solide également, afin de s’assurer de leur stabilité. En vue de la préservation des habitants de l’immeuble vis-à-vis de tout risque d’accident, ces points correspondant à des principes de sécurité sont cruciaux.

Autrement, il existe encore un autre point qui revêt d’une importance capitale si vous tenez à installer une poêle à bois dans un immeuble. Si vous partagez effectivement votre résidence en copropriété, les membres de l’assemblée doivent vous donner leur accord, avant que vous ne puissiez faire votre installation. Ils examineront notamment si votre infrastructure ne viendra pas abîmer l’aspect esthétique de votre résidence commune et qu’elle ne causera pas de nuisance envers la communauté.

Aspects techniques concernant l’installation de votre poêle à bois

L’installation conduit poêle à bois ne se limite pas en effet aux démarches administratives pour s’enquérir de l’autorisation de la commune et celle de la copropriété. Il vous faut également faire la vérification de l’état des conduits pour être fixé sur les points techniques concernant sa mise en place. S’il y a déjà dans la pratique un conduit de cheminée dans votre immeuble et qu’il peut être de suite fonctionnel, il ne vous reste plus qu’à raccorder votre système d’évacuation avec l’existant. A condition toutefois qu’il réponde aux normes exigées en matière de sécurité, autrement vous vous retrouverez dans l’obligation de prendre d’autres dispositions. Les anciennes conduites ne peuvent être en réalité utilisées sans avoir été renforcées avec des tubes en inox pour remplir les exigences concernant les normes de sécurité.

Dans le cas où cette installation est encore inexistante dans votre résidence, vous avez alors la possibilité de choisir entre deux options : système ventouse ou nouveaux conduits de cheminée. Pour des raisons pratiques, on ne saurait vous conseiller de prendre la deuxième alternative, dans la mesure où elle nécessite énormément de travaux. Surtout, si vous resterez le seul bénéficiaire de cette nouvelle infrastructure. Le système ventouse représente en effet la facilité en comparaison des conduits de cheminée qui évacueront les fumées vers le toit. Grâce à la première option, vous pourrez installer un système d’évacuation relié directement de votre poêle vers votre façade pour extraire vos fumées à l’extérieur. C’est un système à double avantage car il permet à la fois de faire sortir vos fumées tout en aspirant de l’air frais pour maintenir votre feu. N’oubliez pas que vous devez vérifier si votre logement peut tolérer ce genre d’appareil car le conduit du poêle à bois possède une taille maximal.

Pour vous aider dans votre projet, n’oubliez pas de solliciter un professionnel afin de vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches. Il est primordial de pouvoir s’appuyer sur l’expertise d’un spécialiste pour prendre en compte de tous les aspects techniques requis en vue de la réussite de votre installation. Pour parfaire cette dernière, il ne vous reste plus qu’à choisir l’endroit de l’implantation de votre dispositif de chauffage et de prévoir en conséquence l’emplacement de vos réserves de bûches pour la combustion de votre poêle à bois. Faute de place ou encore pour d’autres raisons pratiques comme l’acheminement de vos bûches à travers les nombreux étages de votre immeuble, vous pouvez toujours sélectionner d’autres combustibles comme les granulés de bois en remplacement des bûches. Il ne vous reste plus qu’à choisir le type de poêle à bois que vous souhaitez !