Qu’est-ce qu’un poêle à bois double combustion ?

18 mars 2020 poele-a-bois-double-combustion

En vue de la longue période de froid, il est important de s’équiper d’un bon chauffage pour éviter de trembloter tout au long de l’hiver. Particulièrement abordable, le poêle à bois fait fureur auprès des consommateurs. Au cours de ces dernières années, on a vu apparaître le poêle à bois double combustion. Deux fois plus performant, il a conquis le cœur de plusieurs foyers. Dans cet article, on vous révèle tout ce dont vous avez besoin de savoir sur ce poêle à bois révolutionnaire.

Poêle à bois double combustion : présentation

Adopté par des milliers de ménages dans toute la France, le poêle à bois double est un appareil de chauffage qui utilise le bois comme combustible. À la différence du poêle à bois classique, ce dernier est équipé d’une double entrée d’air qui va permettre de procéder à la combustion du bois en deux étapes. Tout d’abord, on assiste à une combustion des bûches comme pour le poêle à bois classique. Cette première combustion va donner lieu à des résidus de particules, mais également de gaz.

Si ces éléments ont été rejetés dans la nature auparavant, ils sont directement brûlés par une deuxième combustion avec le poêle à double combustion. Pour ce faire, il va chauffer les gaz jusqu’à 573 degré Celsius et l’approvisionner en oxygène grâce à la seconde arrivée d’air. De cette manière, le potentiel énergétique du combustible est exploité pleinement.

Poêle à bois double combustion : avantages

poele-a-bois-double-combustion-avantages

Tout en préservant l’environnement, le poele a bois double combustion présente plusieurs avantages. Il permet notamment une meilleure performance énergétique, mais aussi une pollution réduite ainsi qu’un entretien limité du corps de chauffe

Réduction de l’émission de particules

Contrairement aux poêles à bois classique, celui à double combustion permet de brûler le reste des particules émises par la première combustion. Aussi, les gaz toxiques disparaissent lors de la seconde combustion et ne sont pas évacués par les conduits d’évacuation. En contribuant à une diminution de la pollution, l’installation d’un poêle à bois est éligible à différents types d’aide.

Meilleure performance énergétique

En outre la réduction de l’émission de particules, le poêle à bois permet également d’améliorer significativement la performance énergétique de la maison. En effet, comme ce type de poêle permet de réaliser une combustion complète du bois, la production de la chaleur est deux fois plus importante qu’avec le modèle classique. De ce fait, on peut réduire l’utilisation des chauffages d’appoint qui va entraîner directement des économies sur la facture énergétique de la maison.

Un entretien limité du corps de chauffe

Si un poêle à bois classique est très abordable à l’achat, il nécessite un entretien assez conséquent et cela tout au long de l’année. Comme on assiste à une déduction significative de la quantité de résidus et de particules dans le corps de chauffe, l’entretien de l’appareil se limite à deux à trois fois par an et pas plus. Cela permet alors de réaliser des économies significatives sur les frais d’entretien par un chauffagiste qui sont assez coûteux.

Astuces pour choisir un bon bois

Pour assurer la longévité du poêle, il est crucial de choisir le bois approprié. Pour cela, il faut que ce combustible soit bien sec. Par la suite, il faut opter une essence de bois qui est permet une combustion optimale.

Utiliser du bois sec

Pour assurer la combustion du bois, il est essentiel que ce dernier soit complètement sec. En effet, pour qu’un bois soit éligible à la combustion, il faut que ce dernier soit stocké dans un endroit bien ventilé, à l’abri de toute humidité. Il faut absolument éviter les bâches en plastique qui favorise la condensation et humidifie le bois. Pour reconnaître un bois bien sec, il faut tout d’abord l’examiner attentivement pour voir s’il est fendillé ou s’il comporte des champignons ou encore de la moisissure. À l’oreille, le bois sec résonne quand on cogne deux bûches entre elles. Par contre si le bruit est sourd, le bois est toujours trop humide.

Choisir la bonne essence de bois

Il faut savoir que ce ne sont pas toutes les essences de bois qui peuvent être utilisés comme combustible pour un poêle. De cette manière, il faut choisir ceux qui présentent le meilleur rendement. Dans ce domaine, les feuillus durs sont les plus utilisés à savoir le charme, le chêne, le hêtre ou encore l’orme et le noyer. Les résineux sont toutefois à éviter puisqu’ils ont tendance à encrasser les conduits et à augmenter les frais d’entretien.

Conseils pour entretenir un poêle à bois double combustion

poele-bois-double-combustion-entretien

Si avec un poêle a bois double combustion l’entretien est largement limité, il est quand même nécessaire de procéder à quelques travaux de ramonage pour assurer le bon fonctionnement de l’appareil. En effet, le ramonage permet d’éviter l’accumulation de déchets de combustion solide dans le conduit de cheminée qui entraîne généralement un début d’incendie. De cette manière, il est indispensable de procéder à son entretien.

En ce qui concerne le ramonage, il faut faire appel à un plombier chauffagiste qui est spécialiste dans l’entretien de poêle à bois double combustion. Ce dernier va effectuer le ramonage obligatoire à effectuer au moins deux fois par an. Il va également nettoyer le conduit d’évacuation des fumées pour garantir le bon fonctionnement de votre poêle tout au long de l’hiver. L’idéal est de passer un contrat d’entretien avec l’entreprise qui vous a vendu le poêle. Cela vous permettra notamment de garantir la qualité de travail du professionnel en question.

Au quotidien, on peut également effectuer quelques travaux d’entretien mineurs. On peut notamment vider le bac à cendre chaque semaine ou encore nettoyer les parois intérieures et extérieures des poêles pour une qualité de combustion et de chauffe optimale avant chaque entretien annuel.

Une fois par mois, il est conseillé de nettoyer au mieux les arrivées d’air. Il faut également contrôler que l’air arrive correctement dans l’habitacle du poêle. Dans le cas contraire, il faut directement faire appel à un professionnel pour qu’il puisse remédier aux problèmes rapidement.